Une version podcast de Shark Tank, et une émission aux pitchs bourrés

Une version podcast de Shark Tank, et une émission aux pitchs bourrés

Deux nouvelles séries non scénarisées sont entrées Aquarium à requins les eaux : Le terrain , un podcast de Gimlet Media qui reproduit presque directement le format de Shark Tank mais couvre plus de terrain, et Ça vaut le coup , une nouvelle série de Fullscreen qui demande aux personnes ivres de proposer des idées, puis de les présenter.

Ci-dessous, des critiques des deux émissions, qui donnent chacune la possibilité aux gens de proposer des idées, bien que dans des contextes très différents.

The Pitch : Shark Tank sous forme de podcast

Le terrain, Gimlet Media



L'hôte Josh Muccio a commencé Le terrain comme des conversations avec des fondateurs de startups, mais lorsque l'émission a été acquise par Gimlet Media, elle est devenue une version podcast de Aquarium à requins , bien que ce soit une comparaison que la série n'a pas reconnue.

Cependant, cela s'appelle une émission de téléréalité, c'est la première fois que je vois cela dans un podcast:

The Pitch est une émission de téléréalité qui amène les auditeurs dans la salle alors que de vrais entrepreneurs présentent à de vrais investisseurs, pour de l'argent réel. Bien qu'il offre un aperçu du monde des enjeux élevés du capital-risque, c'est vraiment une émission sur les relations humaines: comment les gens vendent leurs entreprises, ce qui motive les investisseurs et comment ces conversations initiales peuvent se transformer en accords commerciaux ou mourir sur la vigne. Pour y parvenir, les présentations sont éditées et racontées pour plus de clarté, mais il est important pour nous de toujours rester fidèles à ce qui s'est réellement passé dans ces conversations.

A chaque épisode ( Ecoute maintenant , ou dans n'importe quelle application de podcast), un panel de capital-risqueurs entend un pitch. Il a été condensé à environ 15 ou 20 minutes sur le podcast, mais va toujours plus loin qu'un pitch Shark Tank typique. Il n'y a pas non plus de concurrence entre les investisseurs, il y a donc plus de conversations et de questions et moins de démagogie.

Ce panel comprend un lien avec Shark Tank : Phil Nadel est le co-fondateur de Barbara Corcoran Venture Partners avec son homonyme, Barabara Corcoran.

Après le pitch, et après le passage ou l'investissement des investisseurs, l'émission revient. Tous les épisodes ont été enregistrés l'automne dernier, donc un temps considérable s'est écoulé, ce qui nous donne l'occasion d'entendre ce qui se passe après le pitch. L'affaire a-t-elle été conclue ? Que s'est-il passé pendant la diligence raisonnable ? Le fondateur a-t-il suivi les conseils des investisseurs ?

Certaines des transactions échouent, mais pour des raisons variées et instructives, notamment des actions et des décisions déroutantes de la part des fondateurs, telles que le simple fait d'attendre trop longtemps pour répondre réellement à leurs investisseurs. La série développe bien ses personnages, généralement à travers leur discours et leurs réponses aux questions, même si cela ne me dérangerait pas d'en savoir un peu plus sur les fondateurs.

C'est une écoute addictive. J'ai brûlé les cinq premiers épisodes; un nouveau sortira aujourd'hui.

Ma seule et certes mineure plainte à propos de l'émission est qu'elle porte exactement le même titre queune série télé-réalité sous-estimée mais exceptionnelle, AMC Le terrain , qui a suivi les agences de publicité créant puis présentant des campagnes. ( Regarde ça. )

L'émission télévisée et la version podcast méritent toutes deux l'attention et le public.

Ça vaut le coup : les gens ivres ont des idées

Ça vaut le coup a été appelé Shark Tank ivre, mais c'est vraiment ivre avant Shark Tank: des gens ivres dans des bars qui proposent des idées commerciales. Il est présenté aujourd'hui sur Plein écran , un service d'abonnement.

Les personnes qui boivent ont 20 minutes pour proposer des idées de produits ou d'affaires, sur lesquelles elles travaillent en équipe et qu'elles notent sur des serviettes.

Ensuite, ils présentent aux animateurs de l'émission, Tipsy Bartender YouTuber Skyy John et Daddy Issues Instagrammer Violet Benson, qui semblent s'efforcer d'être plus ennuyeux que les personnes ivres qui les entourent. (Ils reussissent.)

Chaque hôte choisit une équipe qu'il préfère et l'aide à affiner le pitch sur des tableaux blancs géants en forme de serviette, puis il le présente à tout le monde dans le bar. À ce stade, les autres clients semblent beaucoup moins intéressés et engagés. Peut-être qu'ils sont ivres; peut-être qu'ils s'en fichent maintenant que leurs idées ont été abandonnées.

Tout le monde vote; l'idée gagnante remporte 2 500 $. C'est une émission simple et rapide - les épisodes ne durent que 15 minutes et le montage est aussi frénétique que les hôtes.

Certaines idées sont ridicules, mais d'autres sont brillantes, et c'est la partie remarquable de l'émission, qui est produite par 44 Blue Productions. C'est comme les observations étonnamment intelligentes que les gens font sur Drunk History : une fois que l'inhibition et le jugement disparaissent avec l'aide de l'alcool, il y a des éclairs de créativité réelle, des noms commerciaux aux idées elles-mêmes.

Quelques-unes des idées dans les épisodes que j'ai regardés étaient si géniales que j'ai été déçu que la série se termine avec un petit prix en argent et c'est tout. Peut-être continueront-ils à chercher des investisseurs sur Le terrain -ou finir sur Aquarium à requins .