Solo: Lost at Sea suit un homme alors qu'il tente de faire du kayak de l'Australie à la Nouvelle-Zélande

Solo: Lost at Sea suit un homme alors qu'il tente de faire du kayak de l'Australie à la Nouvelle-Zélande

Lundi à 22h ET, la chaîne National Geographic fait ses débuts Solo : Perdu en mer , un documentaire d'une heure qui suit la tentative d'Andrew McAuley de passer environ un mois à faire du kayak sur 1 000 miles de la Tasmanie à la Nouvelle-Zélande à travers le Milford Sound au début de 2007. Comme le narrateur le dit au début, c'est l'histoire de l'obsession d'un homme pour l'aventure, et le véritable coût de cette obsession.

AimerLa fascinante série d'Animal Planet Journal de l'homme grizzli , le documentaire comprend des images du kayak réel racontées par McAuley, alors qu'il filmait son voyage. Cela semble être une tendance croissante : les personnes qui se filment intentionnellement en train de faire des choses apparemment folles parce qu'elles veulent raconter leurs histoires plus tard, même si ces histoires ont des résultats inattendus. Les équipages ont également suivi sa famille et son équipe de soutien sur terre, et les médias l'ont également couvert, de sorte que sa femme, Vicki, réagit en temps réel à son voyage.

Les images en kayak de McAuley sanglotant en pagayant loin de la plage, où son fils et Vicki crient au revoir, sont dévastatrices. Donc, en gros, c'est l'heure entière, que vous sachiez ou non si il le fait ou pas . J'ai vraiment peur de ne plus revoir ma femme, ni mon petit garçon, et j'ai très peur, il pleure. Je me demande pourquoi je fais ça, vraiment. Et je n'ai pas de réponse.



Le documentaire n'en a pas vraiment non plus, et malgré – ou peut-être à cause de – cela vaut vraiment la peine d'être regardé.