Le voyage de Kathy Griffin en Irak offre un aperçu de la vie des soldats et des blagues très inappropriées

Le voyage de Kathy Griffin en Irak offre un aperçu de la vie des soldats et des blagues très inappropriées

Ce soir, série Bravo Kathy Griffin : Ma vie sur la D-List conclut un arc narratif sur la visite de Kathy en Irak. Aussi improbable que cela puisse paraître, cette émission de télé-réalité ordinairement légère et amusante nous a, au fil de ces deux épisodes, illustré la situation en Irak bien mieux que ne le fait habituellement la télévision.

L'épisode de la semaine dernière, qui se répète ce soir à 20 h. ET avant le nouvel épisode (et à 10 h et 18 h), était, en partie, un portrait vivant des expériences de nos troupes là-bas, de la peur constante d'une attaque au blasphème ne sera pas toléré qui pend dans le cintre où Kathy livre son acte et appelle l'Irak un trou à merde.

Kathy est complètement elle-même tout au long du voyage, faisant coiffer Matt tout en restant dans l'un des anciens palais de Saddam, notant son statut de liste D lorsqu'elle est ignorée et plaisantant constamment. Ainsi, elle est un excellent objectif pour nous de voir ce que les hommes et les femmes américains (et irakiens) vivent au quotidien. Comme l'a dit Kathy, c'est assez effrayant pour nous d'imaginer être attaqué, mais les soldats doivent y faire face au quotidien, ce qui est assez incroyable quand on y pense.



Après avoir visité le Koweït, Kathy, Matt, Michael McDonald et Karri Turner du JAG se sont rendus à Tikrit, puis à Bagdad. Ils rendent visite à des soldats blessés dans un hôpital, dont un dont le fiancé et le meilleur ami ont été tués alors qu'il marchait à leurs côtés. Tout le voyage se présente comme une légère auto-félicitation, car ils s'attribuent le mérite d'être le seul point positif dans la vie du soldat. Mais les soldats semblent d'accord ; on dit à la caméra que l'acte de Kathy était hautement inapproprié et hilarant - exactement ce dont les soldats avaient besoin.

La visite n'est pas apolitique, mais que vous soyez d'accord ou non avec la politique de Kathy Griffin, ou que vous soyez l'une des 15 personnes qui pensent toujours que la guerre était une bonne idée ou non, sa visite est perspicace et révélatrice. Comme Kathy l'a dit lors de l'épisode de la semaine dernière, plus je suis dans une véritable zone de guerre, plus c'est moche. Ce n'est pas cool, ce n'est pas une chanson de Toby Keith, ce n'est pas ouvrir une boîte de whoop-ass. C'est juste horrible. Je ne sais pas. Cela vaut-il vraiment la peine de perdre autant des nôtres ?