la mère dit que les mamans et les papas du showbiz nous ont déchirés ; les critiques disent que c'est fascinant.

la mère dit que les mamans et les papas du showbiz nous ont déchirés ; les critiques disent que c'est fascinant.

la mère dit que les mamans et les papas du showbiz nous ont déchirés ; les critiques disent que c'est fascinant.
Cette semaine, Les critiques du New Yorker La nouvelle série de Bravo Mamans et papas du showbiz , constatant que lorsqu'il s'agit de la façon dont les parents traitent leurs enfants, les jugements sont impossibles à éviter. Ce jugement a laissé l'un des parents se sentir trahi. Debbie Tye raconte le St. Petersburg Times qu'elle a été induite en erreur : on nous a spécifiquement dit que ce serait un regard positif sur l'apparat. Et je peux presque garantir que chaque famille s'est lancée là-dedans en pensant que leurs enfants trouveraient du travail et se montreraient travailleurs. (Au lieu de cela), ils m'ont complètement dépeinte comme une mère de concours arrogante. Elle dit: Ils nous ont vraiment déchirés. Le New Yorker compare la fille de Tye, Emily, à JonBenet Ramsey, écrivant qu'il y a un univers de différence entre être sans doute mal utilisé et être tué, et pourtant il est difficile d'éviter le langage du crime lorsqu'il s'agit de ces concours. On sent qu'Emily est, à tout le moins, dépouillée de son enfance, et même de sa féminité essentielle, qui est à plusieurs reprises enterrée sous un tas de pièges féminins moelleux. D'autres critiques ont appelé la série rivetage et fascinant ; le deuxième épisode se répète ce soir à 18 heures. HE et minuit, et le dimanche à 11h30. Il est diffusé le mardi à 21h. ET.